L'individu stressé est comparable à une casserole posée sur le feu.
Le feu représente les agressions dont l'homme est victime.
Le stress est la pression bloquée à l'intérieur de la casserole.
Nous pouvons agir sur 5 paramètres:
  1. Nous pouvons libérer la vapeur. C'est ce que nous faisons lorsque nous pratiquons des exercices de gestion du stress tels que la détente corporelle la respiration, le yoga, du sport, ... . Ces exercices ont l'avantage de permettre assez rapidement de reprendre une maîtrise sur nous-même mais à eux seuls, ils ne permettent pas de mettre fin aux tourments puisqu'ils n'agissent que sur les conséquences.
  2. Nous pouvons arrêter le feu. C'est ce qui se passe lorsque nous agissons directement sur les causes du stress. C'est le plus efficace mais il faut que nous ayons une prise sur l'objet qui cause notre stress. Il y a des cas où nous n'avons aucune prise.
  3. Nous pouvons retirer la casserole du feu. C'est ce que nous faisons quand nous nous échappons de la situation qui cause le stress. Mais cette fuite n'est pas toujours possible.
  4. Nous pouvons épaissir les parois de la casserole de manière qu'elle résiste mieux à la torture des flammes. C'est ce que nous faisons lorsque nous prenons sur nous. Hélas, il est des cas où à force de prendre sur soi, l'individu craque mentalement, physiquement ou émotivement. C'est qui se passe lorsque nous passons de la phase de résistance à la phase d'épuisement.
  5. Nous pouvons modifier la nature de la casserole de manière à ce qu'elle ne donne plus prise au feu donc qu'elle ne chauffe plus. C'est ce que nous faisons quand nous pratiquons de la méditation pour ne plus donner prise aux agressions du monde extérieur. La technique est longue à mettre en place mais c'est sans doute la plus efficace.